Avec Brets, Altho croque des parts de marché

Publié le 7 avril 2021Actualités
Avec Brets, Altho croque des parts de marché

Le morbihannais Altho a la patate. Le premier fabricant de chips français a renforcé ses positions en 2020 auprès de la GMS pour laquelle il assure la fabrication en MDD. En parallèle, sa propre marque, Brets, tournée vers l’innovation, est en croissance continue. Altho a de l’appétit à revendre.

Cocorico pour Altho. Depuis quelques mois, le chipsier breton est la deuxième marque de chips en France, derrière le géant Lays mais devant Vico. Il est aussi le premier fabricant français, ses concurrents directs appartenant à des groupes internationaux. Dans l’usine morbihannaise, ce classement est accueilli avec une fierté mesurée.  » C’est une belle réussite. Il y a 26 ans, quand mon beau-père Alain Glon a eu l’idée de créer une usine de chips à Saint-Gérand, près de Pontivy, beaucoup doutaient. Lui a eu cette audace de valoriser différemment des pommes de terre bretonnes « , rappelle Laurent Cavard, PDG d’Altho. Alain Glon, (discret) entrepreneur à succès, anciennement à la tête du géant de la nutrition animale Glon Sanders, ancien président de l’Institut de Locarn, le think tank breton, avait eu l’intuition que la chips made in Bretagne pouvait croquer des parts de marché.

Lire la suite dans le Journal des entreprises