Dans le Morbihan, l’agriculture cherche toujours à recruter

Publié le 24 juin 2021Actualités
Dans le Morbihan, l’agriculture cherche toujours à recruter

L’Association nationale paritaire pour l’emploi et la formation en agriculture (Anefa) faisait le bilan d’une année toujours aussi forte en activité, mardi 22 juin 2021, à la Chambre d’agriculture du Morbihan, à Vannes.

L’Association nationale paritaire pour l’emploi et la formation en agriculture (Anefa) faisait son bilan annuel, mardi 22 juin 2021, à la Chambre d’agriculture du Morbihan, à Vannes« 2020 a été une année particulière mais forte en activité », note Frédéric Daniel, président de l’organisme.

Depuis 2016, le nombre d’offres d’emplois agricoles a augmenté de 9,4 % en Bretagne pour atteindre 2 129 propositions. Dans le département, la tendance est légèrement à la baisse. Le nombre d’offres est passé de 373 offres en 2019 à 356 en 2020.

Un manque en laitier et porcin

Les producteurs laitiers du Morbihan cherchent particulièrement à recruter, regroupant 40 % des offres, contre 18 % pour l’élevage porcin, 13 % pour les autres élevages et 10 % pour les maraîchers.

Les demandeurs d’emploi sont également nombreux dans le domaine : 647 nouveaux candidats se sont inscrits pour travailler dans l’agriculture en 2020, ce qui correspond à 1 323 demandes. Mais 26 % des offres ne trouvent pas preneur. « Il n’y a pas toujours adéquation entre les offres et les demandes, regrette Frédéric Daniel. On a beaucoup de mal à faire venir en élevages porcin et laitier. »

Un problème mais pas une fatalité selon le président de l’Anefa. « On pourrait être plus efficaces et être présents sur le terrain. Il nous faut pousser les barrières pour remettre plus d’adéquation », concède-t-il.

Source Ouest France 23 juin 2021