Grande distribution : tensions extrêmes dans les négociations avec les industriels

Publié le 28 janvier 2022Actualités
Grande distribution : tensions extrêmes dans les négociations avec les industriels

Combien coûtera le beurre ou le pack de lait demain au supermarché ? Le gouvernement a tapé du poing sur la table, jeudi soir,. Il reste un mois aux industriels et aux supermarchés pour négocier, dans un climat délétère, plombé par l’inflation, ce qui a conduit jeudi soir le gouvernement à taper du poing sur la table.

Jean-Philippe André, le président de l’Ania, principale organisation de l’agroalimentaire français, ne cesse de le marteler : « Il faut que la réalité des hausses incroyables » des matières premières agricoles (+30 % en un an pour le seul blé), de l’énergie, des emballages et des salaires « soient prises en compte ».

Des grands groupes comme Danone, Fleury Michon ou McCain, aux PME, tous sont en train de négocier avec les centrales d’achats des supermarchés les prix auxquels leur production sera achetée.

Chaque année, cette affaire tourne au « psychodrame », souligne Jean-Philippe André. L’inflation générale des coûts de production ajoute, cet hiver, un surplus de crispations : rien n’avance et les couteaux sont tirés.

Lire la suite sur le site du Télégramme