La France veut réduire le gaspillage alimentaire de 50% d’ici 2025

Publié le 29 septembre 2021Actualités
La France veut réduire le gaspillage alimentaire de 50% d’ici 2025
À l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, ont réaffirmé l’engagement de la France pour réduire le gaspillage alimentaire de 50% d’ici 2025 et lancent les réflexions pour un Pacte 3.

Les 60 partenaires signataires du Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire, lancé en 2013 dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA), étaient réunis le 29 septembre 2021 pour dresser le bilan des actions menées dans le cadre du Pacte 2, présenter des initiatives exemplaires et partager leurs réflexions pour un nouveau cadre d’action collective.

Dans un contexte marqué par la pandémie mondiale et le changement climatique, l’enjeu d’une réduction drastique des pertes et gaspillage alimentaires est plus que jamais une priorité. À l’heure actuelle subsiste un gaspillage alimentaire inacceptable au regard de l’augmentation de la population en condition de précarité alimentaire et de la nécessité d’atteindre la neutralité carbone. Il est estimé que 14% des aliments produits sont perdus entre la récolte et la commercialisation, et que 17% de la production alimentaire mondiale totale est gaspillée. En France, les pertes et gaspillages alimentaires représentaient en 2016, 10 millions de tonnes de produits par an. Ce gaspillage est source d’un prélèvement inutile des ressources naturelles, mais aussi d’émissions de gaz à effet de serre évitables.

Lire la suite sur le site du  Ministère de l’agriculture et de l’alimentation