La mobilité, enjeu majeur de Ploërmel communauté

Publié le 1 février 2022Actualités
La mobilité, enjeu majeur de Ploërmel communauté

Le dossier est à l’ordre du jour des élus, le jeudi 3 février 2022 à Ploërmel (Morbihan). L’occasion de revenir sur le vote du maire de La Trinité-Porhoët, d’apporter témoignages, chiffres et calendrier.

En décembre dernier, lors d’un conseil communautaire, Ploërmel communauté (Morbihan) a affirmé que l’un de ses projets phares est celui de la mobilité. Nous avons pris cette compétence lors du conseil communautaire en date du 22 mars 2021. Une expérimentation a été menée depuis 2018 afin de faciliter les déplacements quotidiens des habitants de notre territoire et ceci grâce au Réseau intercommunal de voyage (RIV). Elle a montré l’intérêt de la mise en place d’offres de mobilité complémentaire, a évoqué Florence Prunet, vice-présidente en charge des mobilités​. Depuis septembre 2021, nous travaillons sur le déploiement, et ceci dès 2022, d’une gamme de services plus étendue.

Le nouveau schéma de déploiement pour la mobilité sera en application à compter de septembre 2022. Jeudi 3 février 2022, les élus de Ploërmel communauté vont statuer sur la mise en place d’un versement mobilité. | SERVICE INFOGRAPHIE / OUEST-FRANCE

La mobilité abordée le 3 février 2022

Cette politique mobilité ambitieuse​, affirme la vice-présidente va se traduire de manière plus précise à travers des chiffres lors de l’assemblé communautaire du jeudi 3 février 2022, puisque le débat d’orientation budgétaire est au menu des élus ainsi que l’instauration et la fixation du taux du versement mobilité.

Covoiturage, location de vélo à assistance électrique, location de véhicules pour une insertion professionnelle, aide à l’achat d’un vélo sont les offres de service proposées aux habitants, sans oublier les lignes régulières qui, actuellement, desservent une dizaine de communes contre 23 communes pour le futur projet sur les 30 communes que compte Ploërmel communauté.

Le schéma de déploiement que nous avons retenu vise à coupler équilibre territorial, prise en compte des bassins de vie et prise en compte des densités de population​, explique Florence Prunet. Pour répondre à cet enjeu, au départ, quatre scénarios ont été présentés. L’un d’eux a été retenu par la commission mobilités et le comité de pilotage. Il est peut-être perfectible mais c’est celui qui correspond le mieux à notre territoire.

Deux lignes, navette et transport à la demande

Il va donc être mis en place deux lignes régulières. Une ligne à l’Est et une autre à l’Ouest vont permettre d’offrir un moyen de transport alternatif à la voiture vers les centralités de Ploërmel communauté, à savoir Ploërmel, Josselin et Mauron. ​Une navette urbaine, prolongement des lignes régulières, va permettre une desserte fine au sein de la ville de Ploërmel.

Enfin, il va être créé un transport à la demande zonal sur l’ensemble du territoire. Il s’agit d’un véhicule qui circulera uniquement sur réservation seulement deux heures à l’avance. Il ira chercher les personnes à leur domicile pour les envoyer vers l’une des centralités.

Par exemple pour un habitant de Ménéac, où la ligne régulière ne passe pas, le prestataire viendra la chercher pour la conduire à Mauron. Pour une personne de La Trinité-Porhoët, elle sera dirigée vers Josselin. Seul cas particulier, les habitants de Guillac pourront être amenés vers Josselin ou Ploërmel.

Pionniers dans la démarche

La mobilité ne se limite pas au RIV. C’est une vraie offre de service. Avec le transport à la demande zonal, on vient vous chercher à votre domicile. Ce schéma de déploiement est complet, nous pouvons dire que nous sommes assez pionniers sur cette démarche​, revendique la vice-présidente.

Pour le mode de gestion, les élus ont décidé de recourir au marché de prestation de service, avec un marché à prix forfaitaire pour les lignes et les navettes et un accord-cadre à bon de commande pour le transport à la demande.

Si pour l’heure, la tarification de l’évolution du réseau n’est pas définitivement arrêtée, son coût est connu. Le service actuel coûte 539 000 €, à compter de septembre 2022, la note va s’élever à 1 270 000 €, ce projet ne pourra se faire qu’avec la mise en place d’un versement mobilité applicable à toutes personnes physiques ou morales, publiques ou privées qui emploient au moins onze salariés. ​Avec un taux de 0,55 %, cette taxe pourrait rapporter un peu plus de 950 000 €. La décision va donc être prise jeudi prochain.

La mobilité à travers quelques chiffres

7

C’est le nombre de communes de Ploërmel communauté qui ne sont pas desservies, soit par la ligne Est ou la ligne Ouest du futur schéma de déploiement mobilité. Il s’agit de : Brignac, Concoret, La Trinité-Porhoët, Lantillac, Ménéac, Saint-Lery et Tréhorenteuc.

28 652

C’est le nombre de montées qui ont été faites dans le RIV Bus entre septembre 2019 et septembre 2020. Par ailleurs, pour le RIV Bus, c’est plus de 5 000 courses par an.

19

Il s’agit du nombre d’habitants du territoire qui ont bénéficié, en 2019, de l’offre RIV location de voiture, en partenariat avec Néomobilité. Trois véhicules sont mis à disposition des personnes qui sont concernées par l’insertion professionnelle​, communiquent les services de Ploërmel communauté.

20

Comme les vélos à assistance électrique qui sont mis à disposition pour l’ensemble des habitants de Ploërmel communauté dans le cadre du RIV vélos. « En 2021, la location de vélos à assistance électrique a connu une nette progression avec un taux de location de 82,5 %, contre 61 % en 2020 », détaillent les services communautaires.

104

Ce sont autant d’aides qui ont été délivrées par Ploërmel communauté pour l’achat de vélos entre le 30 septembre et le 24 décembre 2021.

26

En pourcentage, en 2021, c’est le nombre de mises en relation dans le cadre d’éhop près de chez moi pour le RIV Covoiturage, contre 13 % en 2019. « Au total, 149 conducteurs sont disponibles pour prêter un siège dans leur auto », se réjouissent les services communautaires.

Le calendrier vers le futur déploiement

En janvier 2022, l’implantation technique des arrêts a été faite en concertation avec les différentes communes concernées par les deux lignes. Février 2022 verra le lancement de la consultation des prestataires et l’instauration du versement mobilité.

En avril 2022, Ploërmel communauté va choisir l’opérateur qui va assurer la prestation. Cette dernière sera préparée de mai à août 2022.

Septembre 2022 est donc synonyme de lancement du nouveau déploiement des mobilités.

Source Ouest France du 1er février 2022