Le covoiturage cherche sa voie

Publié le 25 janvier 2022Actualités
Le covoiturage cherche sa voie

La flambée du prix à la pompe replace la question du coût des déplacements au cœur des préoccupations. Une bonne affaire pour le covoiturage ? Pas si sûr. Car la poursuite de la pandémie et la généralisation du télétravail freinent le mouvement. Pourtant, des solutions existent.

Et si, cette fois, c’était la bonne pour le covoiturage ? Alors que le prix des carburants atteint des niveaux historiques en ce début d’année, la question du coût des déplacements s’invite dans le quotidien et fragilise les ménages les plus modestes. Sans parler des conditions de circulation de plus en plus difficiles aux abords des agglomérations, qui exaspèrent un nombre croissant d’automobilistes bloqués dans les bouchons aux heures de pointe. Lorsqu’on sait qu’en Bretagne, 100 voitures ne transportent que… 106 personnes, selon les chiffres communiqués par l’association Ehop, on devine que le covoiturage pourrait bien être LA solution. Sur le papier, en effet, le fait de remplir davantage un véhicule conçu pour transporter 4 à 5 personnes permet à la fois de limiter le nombre d’automobiles à l’instant T, tout en décongestionnant le trafic et en réduisant les émissions polluantes. Cette évidence, tout le monde la connait, mais bien peu passent à l’acte.

Lire la suite sur le site d’Entreprendre