Les élèves de Seconde du lycée La Touche formés à la conduite agricole

Publié le 27 janvier 2022Actualités
Les élèves de Seconde du lycée La Touche formés à la conduite agricole

Environ quatre-vingts élèves du lycée La Touche, à Ploërmel (Morbihan) ont participé, du lundi 24 au jeudi 27 janvier 2022, à l’opération 10 de conduite agricole. Cette formation préventive entend réduire le nombre d’accidents.

Après les lycées agricoles de Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) et de Lopérec (Finistère), c’est le lycée de La Touche, à Ploërmel (Morbihan) qui accueille, du lundi 24 au jeudi 27 janvier 2022, l’opération 10 de conduite agricole.

Une formation axée sur la sécurité

Créé en 1972, ce dispositif est organisé et animé par quatre partenaires : Groupama, le constructeur de machines agricoles Claas, Total Énergie et la Police Nationale (CRS). L’opération, destinée aux jeunes âgés de 14 à 18 ans, a pour objectif la découverte de la conduite d’un véhicule, ici agricole et la sensibilisation aux enjeux de la sécurité routière.

Environ quatre-vingts élèves des quatre classes de seconde productions ont participé à ce concours cette année.

Les vingt-quatre élèves de l’établissement se retrouvent, dans un premier temps, en salle, avec les CRS, qui sont chargés de la partie théorique : âge de conduite, règles de signalisation, de circulation, poids et chargement autorisés, consignes de sécurité, papiers réglementaires. Dans un second temps, ils se retrouvent sur le terrain. Chaque élève à ainsi l’occasion de manœuvrer un tracteur Claas sur une piste d’exercices.

« On leur parle, par exemple, de tout ce qui est sécurité, du visuel et du bon fonctionnement des feux ou encore de mettre la ceinture de sécurité dans le tracteur », détaille le brigadier-chef Jérôme Leprince, responsable du dispositif au niveau national. « Il y a une journée complète par classe, explique Sophie Robin, responsable pédagogique de la filière productions au lycée. On le fait tous les ans. C’est pour que les élèves progressent dans leur pratique. Ils ont besoin de conduire en toute sécurité avant d’aller en stage ».

« C’est une vraie prise de conscience »

Lire la suite sur le site de Ouest France