Télécoms, agriculture, PME : les particularités de la recherche bretonne

Publié le 23 mars 2021Actualités
Télécoms, agriculture, PME : les particularités de la recherche bretonne

Dans une étude publiée ce mardi, l’Insee dresse le portrait de la recherche et développement en Bretagne administrative. En 2017, les secteurs privé et public ont consacré 1,8 du PIB régional à l’effort de recherche, plaçant la région au 5e rang national. Avec, pour fer de lance, les télécommunications et l’industrie agroalimentaire.

L’effort de recherche breton au 5e rang des régions

Avec 1,8 milliard d’euros de dépense intérieure de recherche et développement (R & D), la Bretagne se classait, en 2017, au 5e rang des régions métropolitaines en termes d’effort de recherche, selon une étude Insee. Ce dernier représentait 1,8 % du PIB régional, un peu en deçà de la moyenne nationale (2,2 %), et a progressé de 32 % entre 2007 et 2017. En Occitanie, première région du classement, l’effort de recherche représentait, en 2017, 3,5 % du PIB régional. Comme au niveau national, la recherche et développement bretonne est majoritairement portée par les entreprises (61 %), devant les administrations et établissements publics (39 %). Elle mobilisait, en 2017, 17 000 personnes en équivalent temps plein.

Lire la suite sur le site du Télégramme