Un Toit 2 générations se déploie à Loudéac

Publié le 12 mai 2021Actualités
Un Toit 2 générations se déploie à Loudéac

Initié à Lamballe (Côtes-d’Armor) en 2016, le dispositif Un Toit 2 générations prendra bientôt ses quartiers au sein du territoire de ​Loudéac. Pour le mettre en place, un appel aux candidats, jeunes et hébergeurs est lancé.

C’est un procédé gagnant-gagnant. Il permet aux uns de profiter d’un toit à moindre coût et aux autres d’une présence parfois assortie de quelques bons et loyaux services. Pour tous, c’est la promesse de créer un lien intergénérationnel.

Fort de son succès sur l’est et l’ouest du département, le dispositif Un toit 2 générations entend s’étendre au Centre-Bretagne, autour de Loudéac (Côtes-d’Armor). Une réponse à des besoins identifiés au sein du territoire au regard de « problèmes de logements, de la présence de plusieurs centres de formation et d’une population vieillissante », explique Charles Disserbo, coordinateur du dispositif porté par l’Association départementale information jeunesse des Côtes-d’Armor (Adij). « Tous les facteurs sont réunis pour que l’opération fonctionne. » À condition, bien entendu, d’y faire fédérer hébergeurs et jeunes.

Des formules de 90 à 200 €

Mais qui peut y prétendre ? Tout jeune âgé de 16 à 30 ans, en recherche de logement et tout hébergeur âgé de 60 ans et plus, souhaitant mettre à disposition une chambre dans son logement. Et à quel coût ? Des formules s’étendent de 90 à 200 €. Un jeune prêt à s’engager, à partager des moments de convivialité avec son hôte ou à lui rendre quelques services verra le prix de sa contribution financière s’amoindrir.

Une solution adaptée pourra également être proposée à un jeune en situation d’insertion sociale ou professionnelle disposant de faibles ressources. Tout ce qui est décidé est alors mis à plat dans une convention d’hébergement. « Lorsque la confiance s’installe entre les deux parties, elles peuvent se rendre un service n’ayant pas été stipulé dans la convention. »

Mise en place de A à Z

Pour séduire jeune et moins jeune, Charles Disserbo abat la carte du A à Z, pour la mise en place du dispositif. L’accompagnement démarre avec la validation du logement, par le biais d’une visite préalable et un entretien avec les candidats, avant une possible mise en relation. Un suivi téléphonique se poursuivra une fois la convention signée au rythme des besoins.

Outre l’âge, aucun profil type n’est requis par l’association. Le coordinateur ne cache pas que la magie de la cohabitation opérera difficilement sans altruisme.

Une fois que l’opération sera bien assise sur le territoire, elle sera pilotée par le centre intercommunal d’action sociale (CIAS) de Loudéac communauté Bretagne centre (LCBC), financeur de l’opération. Une rencontre entre les différents partenaires du dispositif, auquel sont associées la mairie de Loudéac et Merdrignac, sera prochainement organisée pour le finaliser.

Renseignements, Charles Disserbo, coordinateur du dispositif Un toit 2 générations, tél. 07 68 11 04 21, mail 1t2g.adij22@gmail.com

Source Ouest France 11 mai 2021